Qu’est-ce qu’un audit RH ?

De plus en plus plébiscité par les entreprises (TPE, PME, grands comptes), l’audit RH permet d’améliorer leurs pratiques RH en vue d’assurer leur pérennité sociale et professionnelle. Principe, objectifs et mise en œuvre d’un audit RH, Animis fait le point avec vous sur cet outil véritablement stratégique pour les entreprises, quelle que soit leur taille ou leur domaine d’activité.

Audit RH : une pratique utile au sein de l’entreprise

L’audit RH consiste à analyser les procédures et les pratiques RH au sein d’une entreprise de manière à :
– Identifier les bonnes stratégies à valoriser dans l’entreprise,
– Identifier les zones risques liés à des process sociaux ou RH et pouvant engendrer des effets néfastes pour l’avenir de l’entreprise,
– Apporter des solutions aux problèmes identifiés.

Ainsi, l’audit RH est un outil qui permet de confronter la pratique RH d’une entreprise avec ses exigences légales, conventionnelles et juridictionnelles afin de veiller à ce qu’elles soient respectées. Si tel n’est pas le cas, l’audit fournira des recommandations pour mettre en œuvre des mesures correctives en vue de garantir la mise en conformité de l’entreprise à ces exigences.

A quoi sert un audit RH ?

Véritable outil de gestion stratégique, l’audit RH permet à l’entreprise de déployer efficacement son capital humain en vue d’atteindre ses objectifs.
C’est en évaluant au plus juste l’efficacité des process RH ainsi que les compétences de chaque salarié que l’audit RH va permettre de mettre en place des solutions correctives et/ou préventives pour optimiser ses capacités.

L’audit RH vise plusieurs objectifs :

– Réduire les risques de contentieux avec les salariés : en trouvant les moyens de prévenir les problèmes d’ordre juridique ou relationnels au sein de l’entreprise et en précisant les actions à mener le cas échéant.
– Réduire les coûts : en optimisant le fonctionnement administratif
– Renforcer la compétitivité de l’entreprise : en améliorant les pratiques et process RH et en valorisant les potentialités de chaque salarié.

Cela se traduit généralement par une réduction du taux d’absentéisme et de turnover, un meilleur climat social, et un engagement plus fort des salariés et de leurs représentants dans la politique générale de l’entreprise.

Comment mettre en œuvre un audit RH ?

L’audit RH peut être réalisé en interne mais il est généralement conseillé d’externaliser l’audit RH car cela permet aux entreprises de bénéficier de l’expertise RH d’un consultant externe acquise au contact de structures de taille et de secteurs très variés.

Généralement, le chef d’entreprise se met d’accord avec le cabinet RH sur le périmètre de l’audit RH. Chez Animis, notre équipe se compose d’auditeurs RH ayant des parcours complémentaires ce qui nous permet d’avoir une vision élargie de l’activité RH et d’apporter les compétences et les expertises les mieux adaptées à nos clients.

Au préalable, avant même de démarrer l’audit RH

Le consultant RH se met d’accord avec le chef d’entreprise et/ou le responsable RH sur :
– Le contexte dans lequel va se dérouler l’audit. Exemples : gestion du personnel, gestion des compétences, gestion et communication sociale, sécurité au travail…
– Les raisons qui ont mené l’entreprise à mettre en place un audit RH en vue de dégager des objectifs SMART (c’est-à-dire : Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes et Temporairement définis).
– Mettre en place une liste de critères précis permettant d’atteindre ces objectifs.

En cours d’audit

Le consultant RH ou drh en temps partagé mandaté pour effectuer l’audit recueille l’ensemble des informations nécessaires pour évaluer les pratiques et process RH de l’entreprise.
Il va ensuite analyser ces données en les confrontant à des critères précis et neutres d’ordre légal, social, conventionnel et juridique.
Il établit alors une cartographie des risques RH, des pratiques efficaces à poursuivre et des points à améliorer.

En fin d’audit

Le consultant RH établit enfin ses recommandations sous forme de rapport, afin de faciliter la mise en place d’un plan d’action.
Cette proposition est alors soumise aux collaborateurs des services concernés afin de lancer les actions préventives et/ou correctives.
Enfin, les entreprises qui le désirent peuvent demander au cabinet RH de revenir après la mise en place du plan d’action afin de comparer la situation actuelle avec la situation initiale et les recommandations de l’audit.

Chez Animis, nous proposons deux types d’audit RH suivant les besoins et les attentes de nos clients : un diagnostic Flash ou un diagnostic étendu.
N’hésitez à pas à nous consulter pour en savoir plus sur le détail de nos prestations.

Contactez-nous